De Troyes à Strasbourg

Nous quittons Troyes en direction des lacs, les montées sont rudes et il y a un vent incroyable, l’immensité du lac nous fait penser à la mer. Une piste cyclable est aménagée tout du long, ainsi nous remontons sur environ 40 kms de voie vélo rien que pour nous! Mais nous quittons avec regret le bord des lacs pour trouver à nouveau les collines qui semblent de plus en plus hautes en altitude. Nous plantons la tente dans un camping fermé, sur les bords du lac du Der.

Le lendemain nous remontons sur Saint-Dizier, puis Bar-le-Duc, on rigole beaucoup moins, les collines prennent encore de la hauteur, nouveau record de vitesse 61 km/h en descente bien sur! Puis nous trouvons enfin le canal de la Marne au Rhin qui nous mènera à Strasbourg, mais voilà, grosse déception, il n’y a pas de piste cyclable le long de ce canal, rien qu’un chemin à peine praticable. Nous dormons à Tréveray dans l’ai de jeu du petit village.

Le lendemain, jour de mon anniversaire, on commence la journée avec un petit déjeuné de fete, céréales et chocolat! Hum ça nous met d’applomb, on en avait besoin, il pleut. Direction Nancy sans voie verte, toujours, et nous nous rapprochons des montagnes. On pensait arriver à Nancy à 12h nous y arrivons vers 20h… Heureusement nous y trouvons un camping et on y apprécie la douche.

Le lendemain nous quittons le camping pour rejoindre le centre ville et trouver l’office du tourisme, la journée commence mal, nous apprenons qu’il n’y a toujours pas de piste sur le canal!!! Meuse, Meurthe et Moselle, Lorraine, il y a tout ce qu’il faut pour accueillir les vélos, il suffirait d’aménager une piste le long du canal mais encore une fois tout pour les voitures et rien de plus. Plein coeur de Nancy nous faisont la connaissance de Claude, son discours ressemble au notre et nous conforte dans l’idée que le vélo est la meilleure alternative de transport! Claude nous présente Amina, qui nous donne un pull, un foulard et de bonnes choses à manger. Nous reprenons la route, marre des côtes alors nous décidons de rouler sur le chemin de halage du canal à peine praticable tout en pestant contre les élus qui ne sortent surement pas souvent leurs vélos. Nous nous arrêtons pres de Sarrebourg.

Heureusement en Alsace les élus ont compris!!!! Nous longeons enfin le canal avec aisance et légèreté, nous sommes enfin certains d’arriver à Strasbourg dans la soirée! Et nous descendons les montagnes, le long du canal, entre sapins, écluses, averses de grele, nous appercevons des cigognes et les cyclistes sont naturellement plus nombreux!

Enfin arrivé à Strasbourg, nous profitons, nous restons deux nuit afin de visiter la ville et le musée Tomi Ungerer!

Pino totalise 1130 kms au compteur!!!!

 

un, deux, Troyes

Nous voilà donc arrivés à Troyes, nous avons quitté Orléans en longeant le canal d’Orléans, petit canal plein de charme, mais nous avons du le quitter pour prendre au plus court et rejoindre Montargis où nous avons passé la nuit.

Nous avons planter la tente en plein centre le long d’un cours d’eau et ce ne sont pas les cours d’eau qui manquent dans cette magnifique ville. C’est au matin que nous l’avons découverte en la traversant pour rejoindre la route de Troyes.

La journée fut… sportive, nous commençons à grimper quelques côtes et à descendre quelques pentes ce qui nous à valu une belle pointe à 60 km/h, enfin après 130 kms nous avons rejoind Troyes et ses maisons à colombage, une ville médiévale semble t-il. Première nuit en camping officiel, une douche bien chaude et la Wifi!

Demain nous essayerons de rejoindre le canal de la Marne bien plus au nord, une fois sur ce canal nous n’aurons plus qu’à le longer pour rejoindre Strasbourg. Mais d’abord un passage par les boutiques pour nous acheter un gros pull chacun parceque ça caille!!!

Nous tenions aussi à faire quelques remerciements, vous les trouverez à la page Matériel.