Kilomètres après kilomètres…

Le principal point négatif de la Pologne, pour y revenir c’est le manque de camping, de plus, toutes les personnes rencontrées nous déconseillent fortement le camping sauvage, alors chaque jours nous montons sur Pino avec l’idée de nous arrêter au premier camping rencontré, et quand on en rencontre pas nous errons à la recherche d’un coin potable pour y mettre la tente.

C’est exactement ce qui c’est passé lorsque nous avons quitté Kielce, après plus de 100 kilomètres nous pensions trouver un camping auprès de la ville de Radom, en vain. C’est alors qu’une petite voix est venue à nos oreilles, celle d’Ewa, qui nous demande si gentiment si elle peu nous aider… Avec plaisir nous acceptons son aide et c’est alors une agréable soirée que nous passons dans le jardin d’Ewa et Jack avec leurs deux enfants Julia et Tom et leurs voisins, ils nous accueillent avec plaisir et préparent un repas de légumes qu’ils mettent dans une marmite sur le feu autour duquel nous passons la soirée.

Lorsque nous nous levons le matin, tout le monde est parti travailler sauf Julia qui est la et qui nous prépare du thé chaud et nous offre son chocolat et le voisin qui nous accueille chez lui pour que nous puissions faire un brin de toilette…

Direction Varsovie, nous roulons serein, certains de trouver un camping pour le soir mais nous déchantons vite en arrivant à Varsovie, heureusement sur notre route nous croisons un gentil Polonais qui parle français et qui prend soin de nous. Nous avions décider de nous installer dans un parc aux abords de la ville, lui soucieux et un peu inquiet appela un ami à lui, lui demandant de trouver une solution pour ne pas nous laisser dormir là. Alors Bartek est arrivé à vélo et nous a guider jusqu’au camping introuvable 15 kilomètres plus loin. Nous y sommes arrivés vers 0h30 après 145 kilomètres de route stressante…

A partir de Varsovie, il n’y a plus de relief, c’est alors sans trop de peine que nous accumulons les kms, après une nuit dans une sorte de pensions chez l’habitant nous voilà maintenant rendu dans le nord de la Pologne dans la région de Mazury, où on trouve un nombre impressionnant de lac, et plein de camping!!! Nous sommes arrêté prêt d’un minuscule port, le long d’un canal, à côté d’un immense lac, nous retrouvons le cri des mouettes, les cornes de bateau, les drisses sur les mats, le clapotis de l’eau, on se repose un peu, il fait gris, nous venons de réaliser que nous étions monté au Nord de l’Europe, il fait froid ne nous étonnons pas.

Cracovie

Nous sommes arrivés tard à Cracovie, notre idée première était de passer la nuit au sud de la ville, de la traverser avec notre chargement le lendemain et de prendre notre route mais slalomer entre les groupes de touristes ne fut pas évident et nous n’avons pas pu visiter. Nous avons donc changé de programme et avons passé deux autres nuits à Cracovie, au Nord cette fois, ce qui nous a laissé une journée pour visiter, nous sommes retourné dans le centre uniquement avec Pino en laissant le reste de nos affaires au camping. Nous nous sommes rendus au quartier Kazimierz ancien quartier juif de Cracovie, en face, de l’autre côté de la Vistule, la rivière, se trouve l’ancien ghetto juif où environ 45 000 d’entre eux furent entassé les uns sur les autres avant d’être déporté dans les camps d’extermination. Ils vivaient jusqu’à 7 dans la même pièce. Plus aucun juif ne vit dans ce quartier puisqu’ils ont quasiment tous été tué, mais on y trouve quelques traces de leur vie, restaurant, boutique, cependant nous avons trouvé que la mémoire n’avait pas été assez préservée, et ce qui nous a vraiment surpris c’est le nombre insensé de graffitis antisémites ou de croix gammées.

Puis nous avons visiter le centre moyenâgeux de la ville, constitué d’une immense place aujourd’hui couverte de cafés et restaurants on y trouve des calèches et des tas de touristes, mais aussi des halles, au centre, remplies de boutiques de souvenirs, à l’est la Basilique Sainte-Marie. Il y a aussi à Cracovie une université datant du XIVème siècle.

Toute la place centrale est entourée d’un parc, immense, il est agréable de trouver autant de verdure dans une si grande ville.

Nous avons donc quitté Cracovie pour prendre la route en direction de Varsovie, mais nous sommes partis tard du camping le matin et nous voulions rejoindre la ville de kielce. Après 35 kms la faim nous a fait nous arrêter et c’est vers 14h que nous sommes remontés sur Pino pour n’en redescendre que 100 kms plus loin vers 21h. Nous avions rejoins le centre de la ville de Kielce, belle de nuit mais nous cherchions un camping un peu désespérément. C’est alors qu’en demandant notre chemin nous avons rencontré zbyszek (prononcer zbichek) et Tomasz (tomach), à vélo, ils ne pensent pas qu’un camping soit ouvert à cette saison à Kielce, Tomasz nous propose alors directement de le suivre jusqu’à chez lui. Nous acceptons sans hésitation. Après quelques minutes supplémentaires sur notre Pino nous arrivons chez Tomasz où Ola, sa femme, et miłość (Miwach) leur fils nous ont accueillis comme des rois. Pas question de mettre la tente dehors il y a la place dans leur grande maison. Nous passons la soirée avec eux, Tomasz nous faisant gouter toutes les Vodkas de son placard!

Ola, Miłość et Tomasz

La journée du lendemain commença par un petit déjeuner gargantuesque et délicieux puis nous sommes partis rendre visite à Zbyszek au sein de l’université où il travail comme professeur au secteur polytechnique, la visite fut très intéressante.

Nous deux avec Zbiszek dans son bureau à l’université

Zbyszek nous offris un livre sur la région de Kielce, s’en est suivi une visite du centre ville avec Ola et Tomasz qui en profitèrent pour nous inviter au restaurant Italien.

Nous avions décidés de reprendre la route vers 15h mais nous sommes rentrés un peu trop tard et comme nos hôtes insistaient, nous avons décidés de rester une nuit supplémentaire. Nous découvrons la musique Polonaise avec Tomasz, nous goûtons les bons petits plats d’Ola, bref nous profitons!

Un peu plus tard, Zbyszek nous rejoind chez Ola et Tomasz et avec lui nous partons rendre visite à des voisins qui vivent à 5 minutes en voiture. Ils s’appellent Tomasz et Dorothy et ils sont passionnés d’art. Leur maison est un musée, dans leur jardin se trouvent des dizaines d’oeuvres surprenantes et tout une partie de leur maison est entièrement dédiée à l’art. Ils collectionnent les oeuvres d’artistes uniquement polonais pour le moment. Ce sont peut être 300 ou plus tableaux, sculptures, meubles, qui se succèdent dans cet espace. C’est incroyable les oeuvres sont encore mieux exposées que dans un musée, et le plus surprenant dans tout ça c’est qu’ils n’ouvrent la galerie qu’à leurs amis.

Quelle chance nous avons eu de rencontrer Tomasz et Zbyszek le premier soir à Kielce!

Nos hôtes continuent de nous chouchouter, profitons car demain nous reprenons la route…